Choisissez la France !

L’excellence française.

La tradition française de l’enseignement supérieur et universitaire est vieille de plusieurs siècles. Comment vous sentiriez-vous si vous étiez amenés à étudier dans l’une des plus anciennes universités du monde ? La fameuse Sorbonne, fondée en 1253, a accueilli des générations d’étudiants en ses murs. C'est cet héritage et la qualité des diplômes délivrés qui ont établi la réputation d'excellence des institutions d'enseignement supérieur françaises. Tous les diplômes ont la même valeur quelle que soit l’université dans laquelle vous étudiez. La France mène une politique d'élite dans le domaine de l'enseignement supérieur pour augmenter son attractivité. Selon le magazine Times Higher Education, le système éducatif français est classé 7ème dans le monde. Les meilleurs Masters Management du monde sont français. D’après le Financial Time, cinq institutions de l’enseignement supérieur français figurent parmi les 10 premiers. La France compte en outre 6 des meilleurs MBA (Master Business and Administration) du monde.

De plus, la France doit ses succès économiques à ses capacités de recherche et ses réussites dans les domaines de l'aérospatial, du transport, de l’électronique, des télécommunications, de la chimie, de la biotechnologie, de la santé et des mathématiques.

Venez rejoindre l’un des systèmes éducatifs les plus efficaces au monde. Fort d'une tradition d'enseignement millénaire, la France possède un large réseau de plus de 3 500 institutions de l’enseignement supérieur privées et publiques, et ses laboratoires de recherche mondialement reconnus proposent des programmes d'études de haut niveau. Le réseau compte 83 universités, 205 écoles d’ingénieurs, 200 écoles de commerce et de management, 120 écoles d’art publiques, ainsi que 20 écoles d’architecture. Par ailleurs, plus de 3000 écoles et instituts spécialisés proposent un enseignement de qualité dans des domaines spécifiques tels que le travail social, le paramédical, le tourisme, les sports et l’éducation physique, la mode ou encore le design.

Une spécificité française : Universités et Grandes écoles.

  • UNIVERSITÉS +

    DOCUMENTS LEGAUX OU TECHNIQUES et TOUS documents de plus de 5 pages
    Le système d'éducation supérieure français compte 2,2 millions d'étudiants, dont les deux tiers poursuivent leurs études dans l'une des 83 universités publiques.

    Ces 83 universités publiques sont réparties sur l'ensemble du territoire. Elles délivrent des diplômes nationaux, ce qui garantit une qualité d'enseignement uniforme, quelle que soit leur localisation géographique, de la célèbre Sorbonne aux campus chambériens et grenoblois, en passant par l'université de Corse.

    Les universités proposent des programmes dans tous les domaines : sciences (mathémathiques, physique, chimie, biologie), technologie (informatique, ingénierie, électrotechnique), littérature, langues, arts, sciences sociales, droit, économie, commerce, santé et médecine, et éducation physique et sportive. Toutes les universités nationales sont publiques. Elles offrent des programmes pour tous les niveaux : leurs étudiants y reçoivent des diplômes nationaux : la Licence (3 ans), le Master (5 ans) et le Doctorat (8 ans).

    Les universités nationales montrent chaque jour leur dynamisme et leur réactivité et s'impliquent en profondeur dans leurs partenariats avec des entreprises, des institutions d'enseignement et des laboratoires de recherche en France et à l'étranger.

    Parallèlement au cursus diplômant traditionnel, les universités ont su s'adapter aux nouveaux besoins éducatifs :

    • les universités délivrent aujourd'hui 60% des diplômes d'ingénierie attribués en France.
    • Plus de 2000 licences à vocation professionnalisantes, appelées « Licences professionnelles » sont proposées.
    • Des programmes techniques dans 24 domaines de spécialité sont proposés dans des Instituts Universitaires de Technologie, dépendants de l'université.
    • Des programmes de management sont proposés dans les Instituts d'Administration des Entreprises dépendants de l'université.
    • Des programmes de sciences politiques et d'économie sont proposés dans les Instituts d’Études Politiques et à Science Po Paris, dépendants de l'université.
    • Le journalisme et la communication sont enseignés dans des instituts spécialisés au sein de plusieurs universités, comme le CELSA à l'université de Paris-La Sorbonne ou le Centre Universitaire d'Enseignement du Journalisme près l'université de Strasbourg.
  • GRANDES ÉCOLES +

    Les Grandes Écoles constituent une spécificité française. Les premières furent établies au début du XIXème siècle, pour fonctionner en parallèle avec les universités. Leur particularité réside dans l'excellence de l'enseignement qui y est dispensé. Aujourd'hui encore, les Grandes Écoles restent très sélectives et comptent environ 226 000 étudiants.

    Toutes les Grandes Écoles proposent des cursus diplômants de 5 ans reconnus par le gouvernement et correspondant au niveau universitaire du Master. Elles proposent également des diplômes intermédiaires et des diplômes spécialisés, tels que la Licence (3 ou 4 ans) le Master en Sciences - Msc - (4 ou 5 ans), le Master of Business and Administration – MBA - et le Mastère Spécialisé – MS – (6 ans). La voie d'accès classique aux Grandes Écoles est un concours au terme de deux ans de classe préparatoire. Les étudiants y complètent leur cursus au cours de 3 années d'études de plus en plus spécialisées. Cependant, nombre de Grandes Écoles proposent aujourd'hui des cursus en 5 ans joignables dès la fin du secondaire.

    Pour accueillir des étudiants internationaux, de nombreuses Grandes Écoles sélectionnent les candidats sur dossier, et délivrent un diplôme en deux à cinq ans, selon le nombre de crédits alloués au candidat pour ses travaux académiques antérieurs.

  • ÉCOLES D'INGÉNIEUR +

    La France compte plus de 200 écoles d'ingénieur publiques et privées couvrant tous les domaines du génie. Ces écoles ont de nombreuses caractéristiques communes, emblématiques de la qualité du Diplôme d'Ingénieur, équivalant à un Master européen. Le détenteur d'un Diplôme d'Ingénieur peut postuler pour des études doctorales. Les études en écoles d'ingénieur publiques coûtent approximativement 550 € par an.
  • COMMERCE ET GESTION +

    Les Grandes Écoles de Commerce et Gestion françaises (environ 200) sont reconnues par le gouvernement et peuvent également se targuer de leur adhésion à la section administrative de la Conférence des Grandes Écoles. Opérant à différents niveaux, les nombreuses écoles de commerce et de gestion françaises proposent des programmes orientés vers les impératifs économiques actuels et les nouvelles pratiques de gestion. Stages et échanges internationaux jouent un rôle prépondérant dans nombre de ces programmes. La grande majorité de ces écoles proposent un concours d'entrée commun. Environ 190 d'entre elles acceptent les étudiants dès leur sortie du secondaire. La plupart des écoles de commerce françaises sont privées, et beaucoup sont affiliées aux Chambres du Commerce et de l'Industrie locales. Les droits d'inscription annuels sont très variables, allant de 2000 € à 30000 €.
  • ÉCOLES ET INSTITUTS SPÉCIALISÉS +

    Les Grandes Écoles constituent une spécificité française. Les premières furent établies au début du XIXème siècle, pour fonctionner en parallèle avec les universités. Leur particularité réside dans l'excellence de l'enseignement qui y est dispensé. Aujourd'hui encore, les Grandes Écoles restent très sélectives et comptent environ 226 000 étudiants.

    Toutes les Grandes Écoles proposent des cursus diplômants de 5 ans reconnus par le gouvernement et correspondant au niveau universitaire du Master. Elles proposent également des diplômes intermédiaires et des diplômes spécialisés, tels que la Licence (3 ou 4 ans) le Master en Sciences - Msc - (4 ou 5 ans), le Master of Business and Administration – MBA - et le Mastère Spécialisé – MS – (6 ans). La voie d'accès classique aux Grandes Écoles est un concours au terme de deux ans de classe préparatoire. Les étudiants y complètent leur cursus au cours de 3 années d'études de plus en plus spécialisées. Cependant, nombre de Grandes Écoles proposent aujourd'hui des cursus en 5 ans joignables dès la fin du secondaire.

    Pour accueillir des étudiants internationaux, de nombreuses Grandes Écoles sélectionnent les candidats sur dossier, et délivrent un diplôme en deux à cinq ans, selon le nombre de crédits alloués au candidat pour ses travaux académiques antérieurs.

  • PROGRAMMES EN ANGLAIS +

    L'attractivité de la France auprès des étudiants internationaux reflète non seulement l'excellence de son enseignement supérieur, mais aussi la qualité de vie, la variété et la richesse culturelles françaises, et la facilité d'accès aux pays européens voisins dont profitent les étudiants durant leur séjour d'études.

    Ce succès s'explique également par le fait qu'il n'est plus nécessaire d'avoir un niveau élevé en langue française pour étudier en France. Les étudiants n'ont donc plus à choisir entre des études en France ou des études dans une langue qu'ils maîtrisent déjà. Ils commencent leur études en anglais, et améliorent leur français au fur et à mesure.

    De nombreux programmes d'études sont aujourd'hui dispensés en anglais, à commencer par les Masters et Doctorats Erasmus Mundus, conçus pour augmenter la mobilité étudiante au sein de l'Espace européen de l'Enseignement Supérieur (la liste complète des Masters et Doctorats Erasmus Mundus est consultable à l'adresse suivante : http://eacea.ec.europa.eu/erasmus_mundus/index_en.php).

    Aujourd'hui, les établissements français proposent plus de 600 programmes et cours intégralement dispensés en langue anglaise, majoritairement au niveau 3ème cycle. Grâce à l'initiative de l'Agence nationale pour la promotion de l'enseignement supérieur français à l'étranger (Campus France), vous pouvez choisir un programme d'études anglophone dans le catalogue Campus France en ligne. Ce catalogue présente de nombreux avantages :

    • il est régulièrement mis à jour par les établissements d'enseignement
    • votre sélection de programmes est couplée à une carte de France montrant les emplacements des établissements les proposant.
    • Tous les niveaux d'études y sont inclus, du cours d'été au doctorat.
    • Vous pouvez choisir votre programme selon vos compétences, en sélectionnant la proportion de cours dispensés en anglais (100% ou moins).
    • Utilisez autant de critères que possible, afin de trouver les programmes correspondant à vos objectifs
    • Pour chacun des programmes, vous trouverez les informations concernant les règles et procédures d'admission, les droits d'inscription, la durée du programme etc.

    La procédure de candidature à ces programmes est similaire à celle permettant d'accéder aux programmes francophones. Si chaque établissement a des exigences particulières, il est généralement demandé aux étudiants de fournir leurs diplômes et leurs résultats au TOEFL ou IELTS. Les formulaires de candidature sont disponibles en ligne et doivent être présentés entre janvier et février pour la rentrée de septembre. Pour les MBA, la plupart des établissements exige des candidats qu'ils soient titulaires d'un GMAT, et qu'ils aient plusieurs années d'expérience professionnelle.

  • FINANCER VOS ÉTUDES EN FRANCE +

    Les droits d'inscription annuels dans les établissements publics sont fixés par la loi. Les frais pour l'année scolaire 2010-2011 sont de :

    • 174 € pour une Licence
    • 237 € pour un Master
    • 359 € pour un Doctorat
    • 564 € pour une école d'ingénieur
  • 1

 

Bourses : les sources de financement

  • GOUVERNEMENT FRANÇAIS +

    Les étudiants internationaux peuvent éventuellement bénéficier de trois types d'allocation financière, accordées par le gouvernement français, par celui de leur pays d'origine ou par une organisation internationale ou non-gouvernementale. La plupart des bourses accordées par le gouvernement français sont gérées par le Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, avec environ 22 000 bénéficiaires par an.

    Il existe deux types d'allocation :

    • les bourses offertes dans le cadre d'un accord bilatéral d'assistance entre le gouvernement français et un gouvernement étranger. Plus de 80 pour cent des bourses proposées par le gouvernement français relèvent de cette catégorie. Les potentiels demandeurs peuvent obtenir des informations complémentaires auprès du département de la Culture et de la Coopération de l'ambassade de France ou des consulats français présents dans leur pays.
    • Le Ministère des Affaires Étrangères et Européennes attribue également des bourses dans le cadre de programmes spécifiques proposés au sein même de ses services à Paris.
  • GOUVERNEMENT MALAISIEN +

    Le gouvernement malaisien offre également des bourses à ses étudiants désireux de poursuivre leurs études en France. Ces programmes de bourses sont généralement annoncés via les médias locaux, comme les journaux quotidiens. La date butoir pour le dépôt de candidature est généralement fixée peu après l'annonce des résultats au SPM. Les formulaires de candidature sont mis à disposition par le Département du Service Public (JPA) moyennant des frais modiques, ou par d'autres départements gouvernementaux spécifiques. Les personnes présélectionnées devront ensuite passer un entretien à l'issue duquel les bénéficiaires de cette bourse seront choisis.

    Quelques exemples de ces bourses étatiques malaisiennes : le programme Pre-France pour les étudiants malaisiens en ingénierie, financé conjointement par JPA et MARA, ou encore le programme SFERE pour les étudiants malaisiens en ingénierie, proposé par JPA et Telekom Malaysia.
  • UNIVERSITÉS +

    Certaines universités françaises proposent également de financer les études de leurs étudiants internationaux. Ces bourses peuvent intéresser tout particulièrement les étudiants ayant une idée précise du cursus qu'ils désirent poursuivre et du lieu dans lequel ce programme est dispensé, et pouvant se prévaloir de résultats académiques satisfaisants dans ce domaine.

    Par exemple, l'INSA de Lyon propose des bourses de 2000 € par an pendant trois ou quatre ans à ses étudiants internationaux. Leur programme d'études, d'une durée de 5 ans, mène à l'obtention d'un diplôme d'ingénieur (deux ans de tronc commun suivis de trois ans de spécialisation). Ces bourses d'études peuvent aider les étudiants étrangers à financer leurs études à l'INSA, et sont attribuées sur critères sociaux. Pour en faire la demande, il est nécessaire d'être d'ores et déjà admis à l'INSA. L'école prendra alors directement contact avec l'étudiant concerné.
  • SOCIÉTÉS ET ORGANISMES PRIVÉS +

    De nombreux organismes commerciaux et caritatifs malaisiens offrent des bourses aux étudiants désireux de poursuivre leurs études à l'étranger. Il est essentiel de lire attentivement les conditions d'attribution de ces bourses pour s'assurer d'une part que vous satisfaites aux critères fixés par l'organisme, et d'autre part que celui-ci a retenu la France comme l'un des pays dans lesquels vos études pourront être financées.

    Par exemple, cette année, l'association FUGAM subventionnera l'envoi d'étudiants malaisiens dans un centre de langues en France, afin d'encourager l'apprentissage de la langue française.
  • PROGRAMMES INTERNATIONAUX ET DE L'UNION EUROPÉENNE +

    Il existe d'autres sources de financement pour vos études. Par exemple, le programme Erasmus Mundus, sous le patronage de l'Agence exécutive « Education, Audiovisuel et Culture » offre des bourses aux étudiants internationaux, dans le but d'encourager les ressortissants de pays extra-communautaires à étudier dans un pays de l'UE. Ce programme favorise la mobilité individuelle et la coopération entre institutions académiques européennes et non-européennes. Les objectifs de cette initiative sont la promotion de l'Union Européenne en tant que lieu d'excellence académique de classe mondiale, la contribution au développement durable de l'enseignement supérieur dans des pays tiers, et l'amélioration des perspectives de carrière des étudiants.
  • FINANCER VOTRE FORMATION DOCTORALE +

    Il existe plusieurs options de financement pour un doctorat en France.

    Bourses Brain Gain Malaysia : Les chercheurs malaisiens peuvent effectuer une demande de subvention « Brain Gain Malaysia » financée par le Ministère malaisien des Sciences, de la Technologie et de l'Innovation (MOSTI), permettant aux scientifiques et aux doctorants de faire connaître leurs travaux et de tisser des liens universitaires à un niveau international. Les scientifiques sélectionnés recevront une bourse afin de conduire leurs recherches au sein d'une université ou d'un institut de recherche à l'étranger. Brain Gain Malaysia se divise en deux programmes distincts : le Programme international de bourses d'études, et le Programme post-doctoral.

    Contrats doctoraux : Un nouveau système de contrats de travail se substitue à l'ancien système d'allocations de recherche et de postes de chargés de cours. Les contrats doctoraux ont les mêmes caractéristiques et la même valeur juridique qu'un contrat de travail individuel.

    Chaque contrat doctoral spécifie le but et la durée de la mission attribuée au doctorant, tout comme les activités auxquelles se livrera le candidat. Le signataire d'un contrat doctoral bénéficie de congés payés et accumule de l'ancienneté comme tout fonctionnaire.

    Les candidats doctorants se dédiant uniquement à la recherche gagnent moins (1685 € mensuels) que ceux qui acceptent d'effectuer d'autres tâches, telles que l'enseignement, la diffusion de travaux scientifiques ou des missions consultatives (2025 € mensuels).

    Les montants indiqués ci-dessus correspondent au minimum légal. Les institutions sont libres de proposer un salaire supérieur, selon leurs objectifs de recrutement et les qualifications du candidat.

  • CIFRE +

    Il existe des accords avec des industries pour la formation par la recherche. Sous une convention CIFRE, de jeunes universitaires et scientifiques effectuent leur thèse dans un environnement entrepreneurial, travaillant sur des programmes de Recherche et Développement en collaboration avec une équipe extérieure affiliée à une université ou tout autre entité à but non-lucratif. L'admissibilité à une convention CIFRE est conditionnée par la détention d'un diplôme de Master ou équivalent.
  • COTUTELLE INTERNATIONALE DE THÈSE +

    Les candidats doivent travailler en vue de l'obtention de leur doctorat en France et dans un autre pays sous une convention entre deux établissements d'enseignement supérieur ou plus, qui proposent une cotutelle internationale de thèse.

    Les conditions essentielles de tels accords sont :

    • Les candidats effectuent leur travail sous la supervision d'un directeur de thèse dans chacun des pays impliqués.
    • Les candidats partagent leur temps de travail entre les établissements participants.
    • La langue de rédaction de la thèse est spécifiée dans le contrat.
    • La soutenance de thèse ne s'effectue qu'une fois, mais le candidat retenu recevra deux diplômes.
    • La cotutelle de thèse n'est pas en soi un mécanisme de financement mais est souvent accompagnée d'une aide financière.

    La création récente de départements doctoraux conjoints par des universités françaises et étrangères a permis la mise en place d'un nombre croissant de cotutelles financées par des programmes conçus pour favoriser la mobilité internationale dans les domaines académiques et scientifiques.

  • 1

Centre Universitaire Franco-Malaisien - CUFM

 
Le Centre Universitaire Franco-Malaisien (CUFM) est une institution bilatérale, créée à l’initiative du gouvernement français et du gouvernement malaisien en 2006. Son objectif principal est de renforcer la coopération entre la France et la Malaisie dans les secteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche.
En conformité avec les stratégies d’enseignement supérieur des deux pays, le CUFM est conçu comme une interface entre les deux systèmes d’éducation. Il vise à faciliter la création de partenariats universitaires (recherches communes, transfert de diplômes, échange étudiants internationaux, etc) du niveau pré-universitaire au doctorat.
 
Le CUFM offre des prestations de conseil et d'assistance aux personnes souhaitant étudier en France et aux institutions malaisiennes à la recherche de partenariats avec les universités françaises.

Pour plus d’informations : info@mfuc.org ou www.mfuc.org

Centre de Lorong Gurney

Tel: 03 – 2694 7880
Fax: 03 – 2693 0502

Mardi - Vendredi
  9h – 18h
Samedi   9h – 17h
Dimanche et lundi   Fermé
Jours fériés  
Pause déjeuner   13h – 14h

Centre de Bangsar

Mardi - Vendredi   11h – 18h
Samedi    9h – 17h
Dimanche et lundi   Fermé
Jours fériés  
Pause déjeuner   13h 30 – 14h 30